• Présentation de mon autobiographie

    De la souffrance à la reconstruction

    J'ai écrit pour trouver la clé qui conduit au bonheur.
    "Ecrire pour ce que je ne sais pas encore et qui cependant m'étouffe"

    Je suis une femme quinquagénaire, qui renait de ses cendres. J'aimerais faire passer un message : Même après avoir été démolie pendant toute son enfance, on peut se reconstruire.


    La VIE est toujours présente quand on sait regarder tous les petits bonheurs qui nous entourent. Parfois dans un tunnel sans fin je ne pouvais pas les voir, mais dans ces moments là, d'autres yeux regardaient pour moi et m'aidaient à tenir debout pour avancer.

    J'ai été soutenue, portée par beaucoup de personnes quand je pliais sous le poids du fardeau, et  je serai toujours reconnaissante à ces oreilles, ces yeux, ces bras d'avoir été là dans ces moments difficiles.

    OUI, au bout de la nuit , il y a la LUMIERE.

    Après 11ans 1/2 de journal intime avec crayon(s) et cahiers
    ( une bonne vingtaine, 26 je crois !!!)
    Après 11 ans 1/2 de thérapie dont je relatais les séances dans d'autres cahiers, je vais essayer d'aligner ici les mots et les maux, et les lettres.
    Je me décide à manier souris et clavier, je ne sais pas encore de quoi sera fait exactement ce blog, ni ou il me conduira !!!

         

    J'espère de tout coeur que ce sera pour un livre, affaire à suivre.
    Si des auteurs passent par là et peuvent donner un avis, j'accepte.

    PREMIERE PARTIE : Le début de ma traversée de ce passé douloureux: chapitre 1,1ère partie »

  • Commentaires

    12
    Christine
    Lundi 4 Mars 2013 à 22:03
    Paquerette

    Que dire de plus, si ce n'est que je comprends... Merci
    11
    Mercredi 2 Novembre 2011 à 09:11

    Je t'en prie, ce n'est pas vraiment facile de voir le positif quand on a été très blessée, mais on peut essayer, pendant des années, le psy me faisait écrire entre deux séances sur un cahier une page pour le positif et une page pour le négatif, avec obligation d'avoir ou de créer une phrase positive par jour, tu peux essayer Camille!

    bises et bonne journée

    10
    Dimanche 16 Octobre 2011 à 18:04
    Je viens de relire ta conclusion, en ce moment je suis déboussolée par le départ de Pascal ( maintenant nous savons que aucun chirurgien n'a voulu risque de l'opérer pour qu'il ne leur claque dans les mains lol)et tout ce qui m'arrive depuis quelques mois.Merci de cela
    Je t'embrasse mon amie
    9
    Jeudi 18 Août 2011 à 08:29

    Merci Camille

    Au tout début de mes écrits, oui je pensais faire éditer un jour, maintenant je me dis que cela n'intéressera pas grand monde, et il faudrait aussi que je continue, c'est vraiment par période que je m'y mets et pourtant j'aime bien, plus l'hiver peut être.

    Je ne crois pas que ce soit perdu dans le sens ou c'est sur internet, mais bon après........tu crois vraiment que cela a de la valeur?

    bisous Camillou

    8
    Jeudi 11 Août 2011 à 13:55
    j'aimerai être un éditeur car c'est vraiment utile ce que tu as écris avec tes tripes, et cela peut servir à beaucoup de monde.
    As tu essayé les éditions de"chez lulu" ou du Rocher ! cela ne doit pas être perdu.
    Je t'embrasse fort deux fois une pour ton courage, une parce que je t'aime
    7
    Vendredi 6 Mai 2011 à 15:38

    merci, il ne faut pas être bouleversée voyons, des histoires de vie comme celle ci, il y en a à la pelle.

    L'écriture m'a toujours sauvée.

    bisous

    6
    Jeudi 5 Mai 2011 à 13:50
    Je suis bouleversée, ma pauvre Marie.
    Encore une fois, je te félicite pour ce courage.
    Tu as raison, écrire est une très bonne thérapie.
    C'est avec intérêt que je viendrai te lire.
    Bisous.
    5
    Samedi 8 Mai 2010 à 21:09

    merci de comprendre

    bises

    4
    Dimanche 21 Décembre 2008 à 12:13
    Merci marie, je crois qu'il n'est pas trop de la vie pour atteindre là..............
    bon dimanche
    3
    Samedi 6 Décembre 2008 à 17:14
    Bonsoir : Je vous souhaite d'atteindre là où vous ne savez pas que vous arriverez. Bon week-end. M@rie
    2
    Samedi 25 Octobre 2008 à 13:51

    Première lectrice, je pense et premier commentaire, merci infiniment, je ne l'oublierai pas.
    Je t'embrasse

    1
    Vendredi 24 Octobre 2008 à 22:08
    Heureuse d'être la première à te laisser un commentaire d'encouragement... Je te souhaite de réussir à trouver tes mots pour décrire tes maux, tu es bien partie...La douleur quelque soit son origine est un fardeau qu'il faut savoir poser, pour lui éviter de tourner dans la tête, comme dans une pièce sans issue! Je reviendrai te voir pour t'encourager et te lire avec beaucoup de respect et d'émotion. Bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :