• Chapitre 5.......................Septembre 2001

    Comme c'est compliqué d'accompagner mon père pendant son dernier mois de vie. Ma belle mère n'arrange pas les choses, Le lendemain de ces échanges intenses avec mon père elle m'appelle pour dire que la veille il racontait n'importe quoi et qu'il n'était pas gentil avec elle. Je lui réponds qu'il était bien le soir avec nous, mais pleurait beaucoup, je ne lui fais pas part de nos échanges remplis d'émotions et si profonds, elle est tellement bête.

    J’appelle l’hôpital et l'infirmière me dit que mon père est triste ce matin et ne veut ni manger, ni boire, ni prendre ses médicaments, et qu'il veut voir le notaire. Je vais le voir, il a peur que ma nièce soit dilapidée par sa mère, je le rassure mais appelle le notaire à sa demande, il viendra le soir.

    Je pense que mon père est désinhibé, en effet il parle de tout ce qu'il va laisser: ses vignes, sa maison puis attribue ses affaires à telle ou telle personne, comme c'est angoissant pour moi. Puis il reprend comme la veille:

    - Tu n'as pas des choses à me dire?

    - Mais non hier soir je t'ai dit, merci pour tout.

    - Pour ce qui s'est passé avec ton frère, c'est passé il ne faut plus y penser.

    - Oui, je t'ai dit hier soir je vais mieux maintenant cela m'a fait du bien de te le dire. Avant je ne pouvais pas lui pardonner, maintenant je veux que tu lui dises que je lui pardonne.

    - Je ne pensais pas qu'il était capable de faire ça.

    - Mais non!

    - Maman avait toujours peur qu'il se suicide.

    - Ah oui il était très nerveux, très renfermé. Mais ça y est je suis en train de m'en sortir, avec les enfants regarde comme ils réussissent.

    - Oh oui.

    - Et Bernard, il m'aide beaucoup tu sais!

    - Oui

    - Je vais avoir beaucoup de peine de te perdre bien sur mais après ça ira.

    - Ce sera l'abbé Delhommeau pour la messe? (je sais bien qu'il veut parler de sa sépulture)

    - Quelle messe?

    - Je sais pas.

    - Mais le père Luneau est bien aussi?

    - Oui

    - Marguerite n'a pas besoin d'argent?

    - Oh non, et puis elle a ses enfants.

    Nous nous quittons dans une émotion intense et je préviens l'infirmière que le notaire viendra le soir. Je reviens par chez ma belle mère qui prend cela à la rigolade et qui dit que s’il n'est pas gentil l'après midi elle n'ira plus le voir. je lui explique qu'il n'est pas dans son état normal mais elle ne veut rien entendre. Elle me dit aussi de demander au notaire combien de temps elle pourra rester dans la maison de mon père, pfft.

    Je rentre complètement épuisée, effondrée et je pleure dans les bras de mon second fils qui me dit, tu es en train de rattraper toute ta vie avec ton père. C'est certain et même si c'est un peu tard c'est mieux que rien.

    Je retourne à l'hôpital le soir avec ma fille, le notaire est là et nous les laissons, ce dernier a rassuré mon père, je le raccompagne et il dit que toutes les démarches avaient été bien faites.

    Mon père divague un peu le soir, il parle beaucoup de cancer, d'une veste achetée avant de tomber malade et qui est trop grande qu'il faudrait la changer.

    Le lendemain il pleure quand j'arrive me disant qu'il pensait que j'allais venir le matin. Je le trouve plus fatigué, il dit que ma belle mère lui a sauvé la vie. Il reparle de ma nièce, de sa maison puis des personnes de son village qui sont mortes d'un cancer et pour qui cela a duré longtemps, il ne veut pas que cela dure longtemps pour lui. Il a peur d'être une charge pour moi, je le rassure.

    Je rappelle la personne de JAMALV qui m'a demandé de la tenir informée. Elle est étonnée de tout ce qui s'est passé mais dit lui avoir parlé dans ce sens à savoir dire tout ce qui l'inquiétait, qu'il pouvait tout dire. Je la remercie elle est très contente qu'il ait pu parler de la mort avec son médecin.

    « Chapitre 5.......................fin Août 2001, la fin de vie de mon père.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :