• Chapitre 3, partie 11; mon père et ma fille

     

    Mon père commence à avoir des problèmes de santé en février 2001
     
    Ce matin là mon père m'appelle pour me dire qu'il souffre beaucoup du dos, que le médecin  venu le voir a dit que c'était une déchirure musculaire, il a fait faire des radios, et une prise de sang. Je ne m'inquiète pas outre mesure, il a 83 ans, et il a une bonne résistance physique ayant eu peu de problèmes médicaux, mise à part son intervention de la prostate en septembre dernier, mais qui s'est bien passée.
    Il me rappelle le lendemain pour dire que son médecin vient de l'appeler, en fait c'est une pneumonie visible aux radios et à la prise de sang, il est fiévreux et bien fatigué lorsque nous allons le voir l'après midi même. Je vais lui chercher ses médicaments à la pharmacie, ma belle mère ne conduisant pas et habitant un village ou il y a peu de commerces.
    Je me prends un peu la tête avec la santé de mon père, ma belle mère étant difficilement supportable.
     
    C'est à cette période là comme par hasard que ma fille commence à nous causer de gros soucis. Je lui avais confier des feuilles de soins et demande d'entente préalable de kiné ( j'ai fait déjà pas mal de séances ) à mettre à la caisse de sécurité sociale qui se trouve à côté du conservatoire, je les retrouve dans sa poubelle, il y avait 2000 Fr à revenir. Du coup, je regarde sur ses étagères de bibliothèque s'il n'y en a pas d'autres et je tombe sur un papier plus qu'inquiétant:
     
    "J'ai envie de partir, de m'envoler au loin, ce monde est bizarre et je ne le comprends pas, je veux m'enfuir. J'ai l'impression de pas exister, bizarre comme impression, indescriptible......doucement m'éclipser de ce monde, le quitter et rentrer totalement dans mon monde à moi, je n'ai plus le courage d'écrire. Cette vie est peut être cette mort qu'on a déjà vécue."
      
    Je suis époustouflée, angoissée, je n'ai pas vu qu'elle allait aussi mal, j'en fait part à mon mari le soir, il n'y croit pas non plus. Elle a 16 ans !
    Le lendemain elle me fait la tête parce qu'elle a vu que j'ai fouillé sa bibliothèque, je lui dis mon mécontentement pour les feuilles de sécu, j'ai du aller à la caisse pour essayer d'arranger tout cela. Pendant ce temps, son père a refusé de l'emmener en ville pour qu'elle retrouve ses copines de lycée. Elle s'est renfermée dans sa chambre, puis elle ne déjeûne pas et part attendre le car qui passe une heure plus tard, son frère pour nous apaiser, va la chercher à lk'arrêt de car et l'emmène en ville.
     
    Heureusement, j'ai une séance chez mon psy cet après midi là, je vais pouvoir demander des conseils pour savoir comment agir avec ma fille.
    « Chapitre 3, partie 10; Février 2001Chapitre 3, partie 12; Février 2001 »

  • Commentaires

    2
    peggy
    Lundi 4 Mars 2013 à 22:01
    Juste envie de t'embrasser bien fort !
    1
    Lundi 7 Mars 2011 à 20:01

    Merci ma petite Peggy, gros bisous à toi aussi.

    comment vas tu?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :