• Chapitre 2, partie 5 - suite de ce 18-9-2000

     

    Suite de ce 18-09-2000

     

    Un peu plus tard pendant cette soirée difficile, ma belle mère appelle pour s'excuser, on dirait une petite fille, elle me demande si c'est pour ce qu'elle a dit sur l'argent, je réponds qu'il n'y a pas que cela, qu'elle avait aussi en déjeunant dit à mon second fils qu'il était faignant et il venait de partir effectuer sa 7ème semaine de travail estival et que même s'il était parti en vacances qu'il gérait son budget. Elle reprend que cela ne la regarde pas et elle s'excuse. J'ajoute que cela m'a fait beaucoup de mal de l'entendre dire à mon fils d'un ton véhément: tu es un faignant. Je dis aussi que mon fils ainé ne voudra plus demander ce qu'il faut pour son installation à l'étranger à son grand père quand il saura tout cela. Elle me dit: mais il ne faut pas lui dire, pourquoi tu le dis ? Tout le monde va le savoir. Ce à quoi j'ajoute qu'en famille nous nous disons les choses.

    Elle me dit que je suis trop sensible, je me surprends à lui répondre que oui, mais si je suis sensible il y avait une raison et que j'ai subi un choc autrefois, je ne crois pas qu'elle l'ait entendu.

    Je dis que mon mari et notre second fils sont choqués aussi, elle répond qu'elle parle trop, qu'elle ne dira plus rien. J'ajoute qu'il y a des façons de dire les choses, et que moi non plus je ne dirai plus rien pour éviter d'être critiquée. Puis elle rajoute que les histoires d'argent entre mon père et ses petits enfants ne la regardent pas, qu'il a son compte bancaire et elle, le sien. Elle dit enfin qu'il ne faut pas se fâcher.

    La communication a été difficile, je n'ai pu retenir mes larmes, mais au moins j'ai dit ce que je ressentais, j'ai même sorti ma colère, je suis épuisée après tout cela.

    Cela ne m'empêche pas les jours suivants de m'inquiéter pour mon père surtout, mais le lendemain il m'appelle pour donner de ses nouvelles qui sont très bonnes.

    Quelques jours plus tard je participe à un groupe de parole de l'asso, je raconte cet épisode et on me félicite, mais je dis les dégâts de l'inceste : beaucoup de dégâts intérieurs pendant la période de refoulement, complication de la vie d'ado et de jeune adulte sans en savoir la cause, difficultés dans le début de la vie de couple et de jeune mère. La première grossesse avec une dépression, puis la dépression post partum. De tout cela les enfants ne sortent pas indemnes, même après la révélation à leur égard l'année précédente.

     

    C'est à cette période là que mon fils ainé m'initie à internet, cela fait donc 10 ans, il avait un peu de temps avant de démarrer son activité à l'étranger et il laisse à la maison l'ordinateur qu'il avait acheté pour ses études et l'abonnement internet qu'il avait pris pour les vacances. Au début, je tâtonne beaucoup, surtout que je n'utilisais pas d'ordinateur, j'y passerai bien du temps, mais pas autant que maintenant pourtant, car il fallait partager tout cela avec le reste de la famille et il n'y avait pas l'ADSL, donc la ligne téléphonique était occupée lors des connections. Connexion qui était facturée selon le temps d'utilisation, je me souviens avoir fait une fiche pour que chacun note le temps passé, c'est fou quand on y pense maintenant, alors que j'ai deux ordinateurs, mon mari le sien et ma fille au moins deux aussi, voir plus.

     

    Cette fin de semaine, comme prévu nous rendions visite à mon père en convalescence et à ma belle mère, notre fils ainé vint avec nous et ma nièce était là aussi. L'ambiance est froide et très tendue. Ma belle mère est très gênée et parle peu, je suis tendue aussi, il y a des grands moments de silence. Mon père semble énervé, il parle beaucoup, contrairement à son habitude.

    Difficile rencontre qui me vaudra une très forte migraine la nuit suivante, et beaucoup d'angoisses le lendemain, des acouphènes enfin bref, beaucoup de dérèglements dus à cet immense stress.

     

    « Chapitre 2, partie 4: mon père et ma belle mèreChapitre 2, partie 6 - Et ensuite en Septembre 2000, toujours !!! »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :